Club africain : Les «anciens» veulent impliquer les pouvoirs publics

Écrit par  Rédaction en ligne
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Club africain : Les «anciens» veulent impliquer les pouvoirs publics Club africain : Les «anciens» veulent impliquer les pouvoirs publics

Comme on l’avait pressenti, bousculée par une grave crise, la famille du Club africain (CA) a de nouveau étalé ses clivages au grand jour.

Ces clivages sont aggravés par des ego incorrigibles qui n’ont jamais compris qu’ils ont souvent ouvert, par le passé, la voie à plusieurs arrivistes.

La réunion dite de la dernière heure, mercredi dernier, que les anciens dirigeants ont entouré du plus grand mystère, a donné lieu à un joli flop. Les supporters en sont, on les comprend, encore une fois largement déçu.

Tout le monde aura compris que le cirque des ombres joue à fond au CA, comme d’habitude. Exemple : Ferid Abbes n’a pas assisté à cette réunion dite de «sauvetage» pour la simple raison que personne ne lui a confirmé le rendez-vous. Soit, mais un tel détail peut-il escamoter l’essentiel.

Autre exemple : Kamel Idir a quitté la réunion par dépit face à l’avis partagé par plusieurs personnalités du club de ne pas présenter une liste aux élections. Il s’est opposé à cette option «tactique» et aurait affirmé qu’il est pour désigner Maher Snoussi comme tête de liste.

En fait, il se passe que les anciens visent à «étatiser» la crise en repoussant l’échéance pour obtenir l’intervention «salutaire» des autorités publiques.

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a déjà rencontré Slim Riahi puis Hamadi Bousbia. Selon des sources crédibles, ce dernier aurait invité les autorités à soutenir l’effort des anciens dirigeants à trouver une sortie de crise. Certains estiment que les autorités ont, pendant quatre ans, «laissé faire Slim Riahi qui a enfoncé le club».

Ainsi les «anciens» espèrent une contribution financière du gouvernement pour éponger un déficit qui risque de dépasser les 21 millions de dinars tunisiens (MDT), chiffre annoncé par le rapport financier.

N’oublions pas que la seule rupture à l’amiable avec l’entraîneur Marco Simone coûterait 900.000 DT au club. Autrement dit les anciens dirigeants hésitent à s’engager avant de connaître exactement l’ampleur des «dégâts».

Dans ce contexte, les anciens présidents ont appelé à reporter l’assemblée générale élective prévue ce dimanche 12 novembre à Gammarth.

Jusqu’à présent une seule liste a été déposée dans les délais. Elle est chapeautée par Abdessalem Younsi et comprend 17 membres.

 

Connectez-vous pour commenter

ads

On Screen Facebook Popup by Infofru

Pour suivre nos actualités: admiré et suivez-nous sur Facebook

Close

Template Settings

Color

For each color, the params below will be given default values
Yellow Green Blue Purple

Body

Background Color
Text Color

Footer

Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family
Direction